top of page

EDUCATION Clé en main /cocher les cases

Dernière mise à jour : 19 juin 2023

Pourquoi je ne propose pas de pension éducative dite “clé en main”.


Parce que vous n’êtes pas là !


Cela reviendrait à considérer le chien comme une voiture qu’on laisse chez le garagiste et qu’on récupère apte à répondre à nos attentes.


Car le cœur de ce qui jaillit entre deux êtres se trouve bien dans la relation.


Définition de relation : « ensemble des rapports et des liens existant entre personnes qui se rencontrent, se fréquentent, communiquent entre elles. »


En se fréquentant, on communique de manière consciente et inconsciente.


On s’influence mutuellement. Le chien ressent nos émotions, observe nos expressions, et nos postures.


Cette contagion émotionnelle existe tant en intraspécifique (au sein de la même espèce, exemple : chien vers chien) qu’en interspécifique (entre deux espèces différentes, exemple : homme et chien).


Et c’est là toute la richesse d’une relation !


Il ne s'agit pas de culpabiliser l’humain, mais bien au contraire de le responsabiliser et de l’accompagner. De lui faire prendre conscience que grâce à son chien, il peut développer sa conscience et par là même sa croissance émotionnelle, psychique voire spirituelle.


Et si le comportement gênant de notre chien devenait un point de départ pour s’interroger nous-même ?


L’occasion d’en apprendre davantage sur cette espèce avec laquelle nous vivons et que nous connaissons finalement peu.

La première étape, mais ô combien nécessaire et exigeante, est de remettre en cause les idées reçues qui circulent sur les chiens et les interprétations anthropomorphiques.


Lorsque l’on voyage dans un pays étranger, on essaie d’apprendre la langue, on va trouver des moyens pour échanger, communiquer.


Alors pourquoi avec le chien nous ne faisons pas cet apprentissage ?


Souvent parce que cela ne nous vient pas à l’esprit,


parce que nous n’avons pas été sensibilisés à ce besoin. Pourtant nous connaissons l’importance de la communication dans une relation.


Pour faciliter le dialogue, apprenons à utiliser non seulement la communication verbale (les mots), mais aussi notre corps (postures

non-verbales) et para-verbale (la voix, le ton). Ainsi nous proposerons au chien de la cohérence.


C’est parce que nous allons prendre notre part en nous formant à cette nouvelle communication, que nous pourrons évoluer ensemble, sans rupture dans la relation.

La solution magique, rapide et clé en main avec la check-list à cocher

« assis-couché-stop-pas bouger-à ta place-aux pieds », aura pour effet de transformer un être vivant, et certes imparfait, en une petite chose résignée.


Le chien n’aura pas ancré en lui la confiance envers son humain et l’humain n’aura pas appris à comprendre son chien.

Peut-on encore parler de relation ?

Alors Prenez le temps, lâchez la pression sur vous et sur votre chien, et n’hésitez pas à demander de l’aide à des professionnels formés, respectueux du chien en méthodes bienveillantes et à jour de leurs connaissances.







19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page